Comment savoir si on a le permis ?

La construction d’une nouvelle maison ou de toute extension concerne de nombreux propriétaires. En France, le droit de construire est étroitement réglementé par un ensemble de textes dont les objectifs ont varié (respect des normes d’hygiène et de construction) et consistent principalement à maîtriser :

  • Le développement urbain,
  • L’équilibre entre les zones urbaines et agricoles, le logement, l’emploi,
  • Création et distribution d’installations publiques.

Voyons voir ici quels sont les principaux documents à consulter/obtenir pour un propriétaire souhaitant construire sur son terrain, à savoir : PLU (plan d’aménagement local), cadastre, deux certificats d’urbanisme et permis de construire , ce qui est essentiel à la réalisation d’un projet de construction.

Lire également : Où trouver le numéro châssis d’un véhicule ?

Qu’est-ce que le permis de construire ? Et comment l’obtenir ?

Le permis de construire est un document administratif délivré à la demande de la mairie, qui permet à l’administration de vérifier que votre projet est conforme aux règles d’urbanisme de la municipalité où il est situé. Il est généralement nécessaire pour les projets de moyenne à grande échelle.

A lire en complément : Comment se faire payer une voiture sur le bon coin ?

Par exemple, un permis de construire sera demandé pour la construction d’un maison nouveau. Mais aussi pour un grand extension , comme l’installation d’un abri de jardin ou d’un garage de plus de 20 m2.

Cette autorisation administrative pour construire, construire ou rénover, a un caractère obligatoire . En cas d’absence de permis de construire, l’administration adresse un procès-verbal à la Haute Cour, qui peut ordonner l’arrêt du chantier, les normes de construction ou même sa démolition. Cette saisie judiciaire est possible dans les 10 ans .

Quatre exemplaires du dossier doit être fourni. Le temps d’instruction varie généralement de 2 à 3 mois à partir de la date de dépôt du fichier, en fonction du type de construction et de la zone où il sera construit. Sa période de validité est de 3 ans .

Avant de demander un permis de construire, des étapes préalables sont possibles pour déterminer si le terrain est potentiellement constructible.

Comment savoir si un terrain est constructible ?

Vous venez trouver la terre de vos rêves et aimeriez savoir si elle sera en mesure de soutenir une construction ? Voici les étapes à suivre pour savoir :

Vérification du plan d’aménagement local (PLU) : la superficie du terrain

Consultez le plan d’urbanisme local (PLU) ou à défaut de la plan d’aménagement du territoire (PON) sera la première étape pour déterminer la zone dans laquelle votre terrain est situé.

Plusieurs zones existent :

  • Zones urbaines (U) : Généralement constructible
  • Zones à urbaniser (AU) : Généralement constructible
  • Zones agricoles (A) : Construisable dans des conditions strictes pour les bâtiments liés à l’activité
  • Zones naturelles et forestières (N) : généralement pas de construction

Le certificat d’urbanisme : terrain constructible ou non

Ce document vous permet de déterminer avec précision si votre terrain est constructible ou non. Vous devez présenter une demande à l’hôtel de ville de la municipalité où se trouve votre terrain.

Il existe deux types de certificats :

  • Le certificat d’information d’urbanisme  : Le dossier complet est traité dans un délai d’un mois et doit être fourni en double exemplaire. Il contient la liste des impôts appliqués à la terre, des limitations des droits de propriété et des règles d’urbanisme.
  • Le certificat de planification opérationnelle  : il permet de définir les connexions réseau existantes au sol (accès à la route, électricité, eau, etc.). Le dossier complet est traité dans un délai de 2 mois et doit être fourni en 4 exemplaires.

Sa délivrance n’est pas obligatoire, mais il est fortement recommandé d’en faire la demande.

Ces deux certificats ont un période de validité de 18 mois . La durée du certificat d’information peut être prolongée d’un an tant que les règles d’urbanisme, les servitudes d’utilité publique et les taxes foncières n’ont pas changé. La demande de prolongation doit être envoyée par simple courrier, accompagné du certificat d’urbanisme à prolonger, à la mairie au moins 2 mois avant l’expiration de la période de validité de 18 mois (avant le 16ème mois). V

Vous pouvez trouver les formulaires de demande de certificat d’urbanisme sur le site Web du service public.

Le cadastre : enregistrement des biens fonciers

Le cadastre est un registre public sur lequel les propriétés foncières d’une municipalité sont consignées avec exactitude. Le nombre de cadastres, spécifique à chaque terrain, correspond au numéro de parcelle du terrain sur le plan. Vous devez demander un relevé cadastral pour déterminer les limites exactes du terrain et la zone dans laquelle il se trouve. . La demande est faite par lettre, en précisant systématiquement les coordonnées du demandeur, le nom de la ville et le terrain désiré. Vous pouvez acheter la déclaration cadastrale de la mairie correspondant à votre terrain ou sur le site cadastre.gouv

Une fois que le permis a été délivré au moyen du permis de construire, le chantier peut commencer. Le pouvoir adjudicateur doit alors déposer à la mairie une déclaration d’ouverture du chantier (DOC) . À la fin des travaux un formulaire doit également être déposé en Hôtel de ville : une déclaration attestant l’achèvement et la conformité des travaux (DAACT) .

Par conséquent, les services compétents peuvent faire procéder à une inspection pour vérifier la conformité de la mise en œuvre avec les plans déposés et contester la déclaration du pouvoir adjudicateur dans un délai de trois mois en règle générale. Ce document sera ensuite indispensable en cas de vente ou de modification de la construction .

Si vous avez des problèmes avec l’obtention d’un permis de construire ou si vous avez besoin d’informations et d’informations sur le sujet, n’hésitez pas à contacter notre équipe.

Contacter le TeamRivoliImmobilier