Travaux le week-end : qu’est-ce qui est autorisé ?

jours de semaine et les soirs surpeuplés pour gérer les enfants ? Comme beaucoup de Français, nous repoussons les petits emplois et autres sessions « bricolage » au week-end. Mais qu’en est-il du bruit et pouvons-nous vraiment tout faire le week-end ? On vous dit tout. Les

Lire également : Comment connaitre l’orientation d’un appartement ?

Emplois et ennuis : Ce que dit la loi

Quand il s’agit de travailler, rien ne peut être fait, même dans le processus de rénovation de sa maison. Selon l’article 1334-31 du Code de la santé publique, « aucun bruit particulier ne peut, par la durée, la répétition ou l’intensité, affecter la tranquillité du quartier ». Manifestement, la manipulation de la perceuse pendant des heures est considérée comme une nuisance acoustique. Pour se conformer à la loi, nous devons théoriquement réserver nos heures de travail les jours ouvrables, de 8h à 12h et de 15h à 20h, le samedi de 9h à 12h et de 15h à 19h. Dimanche et jours fériés ? Dansprincipe, nous pouvons travailler de 10 à midi. Mais pour tout savoir, allez à la mairie : chaque ville définit son propre temps, spécifié dans un décret municipal à consulter sur le lieu ou sur le site de la municipalité.

A lire aussi : Volet roulant ou volet à battant : lequel choisir ?

Emplois et respect pour le quartier : que faisons-nous ?

Le week-end, nous faisons tout notre possible pour minimiser le bruit. Il est préférable de sortir la perceuse ou la ponceuse électrique le samedi. Et le dimanche, le travail est préféré qui ne fait pas de bruit, comme la pose de plâtres ou de peinture. Parce que si la paix de nos voisins n’est pas respectée, ils ont le droit de signaler le « bruit » à la police. En fin de compte, une amende de 68€ à 108€, ou même une action en justice si vous avez vraiment trop fait (par exemple, faire du travail bruyant à plusieurs reprises sur plusieurs week-ends).

Bien sûr, en cas d’urgence, lasagesse est d’aller à ses voisins et de négocier avec eux la niche qu’ilsva ennuyer moins. Nous serons donc en mesure de nous tenir les uns aux autres en toute paix, sans s’en tenir à eux de mal !