Comment mettre une boucle de réglage ?

Pour porter les beaux sacs que nous avons cousus avec nos petites mains, vous pouvez coudre des poignées, ou une bandoulière. Les poignées sont cousues sur les côtés avant et arrière du sac, tandis que la bandoulière est cousue sur les côtés.

Les poignées, telles que la bandoulière, peuvent être cousues directement sur le sac, ou à travers des anneaux, ou prises entre les coutures lors de l’assemblage du sac.

A lire en complément : Quels chaussures avec une robe rouge ?

On verra ici :

  • comment faire une sangle (qui peut être utilisé comme bandoulière ou poignée)
  • comment attachez-le au sac pour faire une bandoulière

Quelques exemples : Poignée prise dans les coutures de montage du sac : Poignées cousues au sac au moyen d’anneaux ; attaches des bagues cousues directement à la bandoulière réglable, dont les attaches sont prises dans les coutures de la bandoulière non réglable, prises en coutures : Pour la bandoulière, nous avons le choix entre 2 types :

A découvrir également : Qui n'a pas peur du danger synonyme ?

  • la bandoulière non réglable

soit attaché directement au sac : « mettre et cousu dessus », ou pris dans les coutures

ou il est fixé par des anneaux

  • la bandoulière réglable, pour laquelle vous avez besoin d’anneaux et d’un curseur :

1  : Bandoulière non réglable, cousue directement sur le sac : 2  : Bandoulière non réglable, fixée par des anneaux : 3 : Bandoulière réglable, fixée sur des anneaux, et avec un curseur : Pour coudre une bandoulière, il faut d’abord coudre la sangle qui formera la bandoulière, coudre les attaches Si des anneaux sont utilisés, alors coudre la bandoulière sur le sac 1 curseur qui y est, un anneau avec une barre au milieu : .Pour chaque type de bandoulière, il sera nécessaire de préparer une sangle simple, ou une sangle avec des extrémités fermées (fini), ou le 2

On verra :

  • comment faire chaque type de sangle (étape 1)
  • comment préparer les fixations pour les anneaux (étape 2)
  • puis comment monter la bandoulière sur le sac pour les 3 types de bandoulière (étape 3)

Plan de l'article

Étape 1 : Préparer la sangle étape 1 étape 2 étape 3 Le résumé de la bandoulière réglable : (PDF imprimable) (Crédit musical : Nicolai Heidlas, Titre : Atmosphère www.hooksounds.com) (celui-ci est fait avec la technique de « 2 rectangles » pour la sangle, mais il y a d’autres options ci-dessous)

préparer la sangle Il est déjà nécessaire qui servira la bandoulière :

(ce sera le même principe pour les poignées)

Pour ce faire, vous pouvez choisir l’une des options suivantes :

Choix numéro 1  : prenez un sangle tout fait , ou un cordon prêt à l’emploi (oui, en effet, je n’ai pas trop foulé, pour celui-là… 😉) Voici une sangle prête à l’emploi, cousue directement sur le sac pour servir de poignée : OK, nous allons embellir la chose un peu, sur la longe prête à l’emploi, nous pouvons poser un ruban (paillettes, paillettes, satin ou gros-grain, peu importe) et coudre directement au-dessu.Par exemple, pour ce petit sac, j’ai cousu une sangle en « doudou » et j’ai cousu le ruban de paillettes directement dessus Choix numéro 2 : coudre un sangle en tissu avec 2 rectangles

coudre le long de leurs grands côtés ; nous réduisons les marges, puis nous flips le tube obtenu, et Le moyen le plus simple est de placer deux rectangles de tissu contre place, pour surpic

Dans ce cas, la largeur de chaque rectangle à découper est : (largeur finale 2cm les bords ) (avec des marges de 1 cm)

(NB : si vous choisissez cette technique avec un tissu épais, ajoutez au moins 5 mm à la largeur, car la couture et le tournage « mange » le tissu ; et n’oubliez pas de traverser vos marges, il gagne quelques mm de largeur) Cette technique fonctionne avec tout sauf ce qui est trop épais, car il serait difficile de retourner

Avantage : on peut choisir une couleur différente pour le haut et le bas

Inconvénient : il est difficile de retourner les tissus épais ; et il tend également à froisser les tissus « sensibles » Sangles faites de deux rectangles : 1 côté en lin revêtu d’or, un côté en tissu fantaisAngle de la bandoulière et des attaches faites avec deux rectangles (daim souple) ; attaches prises dans les coutures du sac : Bracelet en deux rectangles (simili cuir pas trop épais), pour faire des poignées cousues directement sur le sac : Autre option : Si vous choisissez le même tissu pour les deux côtés, vous pouvez le rendre plus simple en pliant simplement un rectangle de tissu en 2 : plie , nous assemblages sur le bord déplié, flips , et nous surpic :Dans ce cas, le largeur du rectangle à couper est (Largeur x 2) 2 cm

(marge de 1 cm) Choix numéro 3 : coudre une sangle en tissu ou simili cuir, dans le pliantAnton découpe un grand rectangle que nous plions un peu comme un biais:Une fois que le pli est formé, nous chevauchons le long des bords

La largeur du rectangle à découper est (Largeur x 2) 2 cm

(largeur étant la largeur finale de la sangle) Avantages de cette technique :

  • C’est presque le seul qui peut être utilisé pour un bracelet épais en similicuir
  • il évite de tourner le tissu, afin de le froisser
  • il y a Les bandes thermocollantes expriment pour cela, ce qui vous sauvera la vie , en particulier pour le similicuir

Inconvénient : il y a un côté plus épais que l’autre (celui où il y a les plis) (la chose qui vous sauve la vie. Est appelé « perfobande ») Bracelet en similicuir fait avec cette technique ; sur la petite image en haut à droite, on voit qu’il y a un côté fin (flèche jaune) et une plus épaisse (flèche rose) Choix numéro 4 : coudre un sangle en tissu avec ruban sur le dessus

Nous découpons un grand rectangle à partir de laquelle nous allons plier les bords vers le milieu : Nous tracons une ligne au milieu, nous plions chaque bord jusqu’à ce qu’il touche cette ligne

Ensuite, nous posons la bande sur le dessus, et coudre directement sur ses bords (pointillés jaunes)

La largeur du rectangle à découper est : Largeur finale x 2 (et vous devez choisir un ruban qui a une largeur de 5 mm moins que la sangle grossièrement) Avantages de cette technique :

  • il est très rapide, pas besoin de fer à repasser (sauf si vous prenez du simili cuir, qui autrement sera difficile à plier comme toujours)
  • il brille 🙂

À la fin, il donne ceci : Choix « bis » : coudre un sangle aux extrémités « finies » Lorsque les extrémités de la poignée ou de la bandoulière ne sont pas prises dans une couture, elles sont vues à la fin.

(donc : bon sang alors, nous devrons appliquer…) Par exemple, lorsque vous cousez des poignées directement sur le sac comme ici : toujours le cas de réglable bretelles, Au moins une extrémité de ce qui verra : Pour cacher les extrémités de la sangle, vous pouvez faire 2 choses :

  • soit coudre n’importe quelle sangle selon les méthodes expliquées ci-dessus, et nous le plions 2 fois à chaque extrémité (un peu comme un ourlet) pour enterrer la fin (inconvénient : elle est rapide de 4 km d’épaisseur, donc avec simili cuir, elle est perdue à l’avance…)
  • soit nous une sangle aux extrémités « fini (traduction : « montrables »)

Choix « 2 bis » : à partir de la Donc, pour faire une sangle aux extrémités finies des « choix » expliqués ci-dessus : Méthode 2 rectangles

Nous ne changeons rien à la largeur des rectangles, mais nous les cousons différemment :

tout autour laissant un trou sur l’un des grands côtés (trou bordé par des points d’arrêt), nous réduisons les marges, flips par ce trou, et nous surpic tout autour (qui ferme le trou au passage) dans ce cas, nous plaçons les tissus contre place, nous cousons Choix « 3 bis » : nous plions les pointes sur 1 cm avant de faire le pliage :

Voici une poignée de sac faite selon la méthode « 3 bis », attachée par des anneaux (les attaches avec anneau sont cousues directement sur le sac) : l’extrémité de la sangle est visible lorsque la poignée est descendue, de sorte que vous devez « terminer » la fin (flèche jaune) NB : Pour limiter les épaisseurs aux extrémités, nous ne mettons pas de fer à repasser sur les premiers 1,5 centimètres ; nous pouvons également « pré-couper » les coins avant de plier Choix « 4 bis » : avec un ruban

Quelle taille choisir pour la longueur de la bandoulière ? Les extrémités de la sangle et celles du ruban sont pliées :

Le choix dépend du type de bandoulière (réglable ou non), et de la longueur finale souhaitée

  • Pour un bandoulière non réglable  : Mesurez tout simplement avec un ruban à mesurer la longueur désirée pour le bandoulière, en utilisant le ruban à mesurer comme une bandoulière et en le plaçant soit sur l’épaule ou croisée devant la poitrine

(en gros, il faut environ 90 cm pour un sac à bandoulière, et 120 pour un sac porté croisé sur la poitrine, auquel nous ajoutons quelques cm pour les marges ; pouf sac d’une petite fille, je choisis souvent 85 cm)

  • Pour un bandoulière réglable , sur un sac pour adulte, il faut environ 110 à 120 cm

Étape 2 : coudre les attaches de fixation des anneaux

Nous cousons déjà une petite sangle 6 à 12 cm de long, et de la même largeur que la bandoulière

  • Si les extrémités de cette attache sont prises dans la couture du sac, nous cousons une simple sangle (pas besoin de terminer les extrémités)
  • Si la fixation est cousue sur le sac, 2 solutions :

fixer la fixation directement Nous cousons une sangle « inachevée » et cacher les extrémités sous lui-même.Nous terminons l’une des extrémités pour le coudre (ou rivet) directement sur le sac Si vous voulez sur le sac (donc sans le prendre dans les coutures du sac), vous pouvez soit le coudre directement, soit utiliser des rivets (aide très précieuse pour imitation cuir), ou le 2

Fixation cousue directement sur le sac, par une couture 2 rivesFastener cousue directement à la sacFixation cousue directement sur le sac, sur toute la hauteur, rivesPour coudre la sangle elle-même, vous pouvez choisir l’une des techniques expliquées ci-dessus.

Par exemple, pour coudre des attaches douilles dans les coutures du sac , avec la méthode « de 2 rectangles  » = Choix 2 :

même largeur que les rectangles de la bandoulière, et 10 cm de long Pour faire 1 attache, nous préparons 2 rectangles de , Ensuite, nous glissons cette sangle dans l’anneau : Vous pouvez faire une petite couture au point droit rincer avec l’anneau, si vous ne voulez pas qu’il marche (le noir pointillé)

(Vous pouvez prendre un vrai anneau acheté en mercerie, ou brille fil d’aluminium de toute façon, il fonctionne également 🙂)

Ensuite, la fixation « tête vers le bas » est placée sur la paroi du sac (entre 2 couches sur le côté, ou sur son bord supérieur), à la place du tissu ;

(Dépassez au-dessus de ce que vous voulez pour réduire la longueur de la fixation si nécessaire en fonction de l’esthétique désirée)

nous construisons la fixation sur la place du tissu, puis nous plaçons l’autre tissu ci-dessus (placer contre place avec le premier tissu) pour prendre la fixation en sandwich entre les 2 couches… et nous assemblons tout le monde à 1 cm. du bord

2 attaches cousues avec « 2 rectangles » et douilles dans les coutures :

Variante  : si c’est une petite attache pliée sur elle-même, ou cousue sur le sac sur toute sa longueur, de sorte si nous sommes sûrs de ne pas voir son « dessous »

Étape 3 : Coudre la bandoulière sur le sac , vous pouvez coudre la sangle encore plus simplement pour limiter l’épaisseur : il suffit de plier les bords vers le milieu de l’envers et de tourner la sangle retour pour le coudre directement sur le sac

1  : Bandoulière non réglable, cousue directement sur le sac : 2  : Bandoulière non réglable, fixée par des anneaux : La bandoulière peut être cousue sur le sac de 3 manières différentes : 3 :

Bandoulière réglable, fixée sur des anneaux, et avec un curseur : 1. La bandoulière non réglable, cousue directement sur le sac

C’est le plus facile à faire :

  • nous préparons une bandoulière » extrémités inachevées »
  • il glisse entre 2 couches lors de l’assemblage du sac

soit entre 2 couches sur le côté : ou entre le tissu extérieur et le tissu intérieur, au niveau du bord supérieur du sac:d’ abord coudre l’extrémité de la bandoulière avec le premier tissu, 5 mm du bord.Ensuite, nous plaçons le 2ème tissu, placer contre place avec le premier, et nous cousons à 1 cm (Ou alors : nous cousons un sangle « bis », avec extrémités fini, et coudre directement sur le sac, sans le prendre dans les coutures) 2. Bandoulière non réglable, fixée sur les anneaux

Nous commençons par fixer les anneaux et leurs fixations :

  • 2 petites sangles sont préparées pour fixer les anneaux (voir la marche avant)
  • nous plions chaque sangle sur l’anneau, et nous attachons ces attaches entre deux couches lorsque l’assemblage du sac, nous les cousons directement sur le sac

et pour ceux qui ont discuté en bas dans les étapes précédentes : ; -) retour à l’étape 1 (coudre une sangle) retour à l’étape 2 (coudre attaches) Ensuite, nous préparons une sangle pour la bandoulière avec la méthode de notre choix

Nous passons la bandoulière dans l’anneau, on plie son extrémité sur elle-même et fixé par une couture qui prend les 3 couches de bandoulière (donc un total de 6 couches de tissu) Pour les tissus épais tels que le simili cuir :

Nous préparons une bandoulière « bis » (donc avec des extrémités finies), et plions une fois : 3. Épaule réglable sangle, fixée sur les anneaux

extrémités finies d’env. 120 cm Nous fixons les anneaux et leur petite fixation entre deux couches du sac (sur le côté ou le dessus, peu importe), comme dans l’étape 2retour à l’étape 2 (coudre les attaches) Ensuite, nous préparons une bandoulière « Bis » = à  :

(ici par exemple avec la méthode « 2 rectangles », mais vous pouvez choisir un autre àNous passerons la sangle d’épaule dans un « curseur » (la même chose que pour les sangles de soutien-gorge), puis dans chaque anneau : (Pour plus de clarté, j’ai dessiné le côté extérieur, visible à la fin, en violet, et le dessous en rose) Nous commençons par passer une extrémité de la sangle d’épaule au milieu du curseur, et nous cousons cette extrémité au reste de la sangle aussi près que possible du curseur : Nous passons la bandoulière dans un premier anneau, de l’intérieur vers l’extérieur, le visage de la face inférieure (rose) contre l’anneau:La bandoulière est repassée dans le curseur, sur le milieu branche, d’au-dessus de la bandoulière déjà cousu, et visage rose contre le visage pourpre : Enfin, nous passons dans l’autre anneau, cette fois de l’extérieur, et nous cousons la fin sur la bandoulière : et c’est fini ! Le « récapitulatif » en PDF pour imprimer la sangle d’épaule ajustable:Et pour faire un bandoulière amovible , il suffit de passer notre bandoulière dans les anneaux d’un mousqueton au lieu des anneaux des attaches :