Comment savoir si on est un zèbre ?

Vous connaissez sûrement l’expression être un zèbre. Elle est utilisée pour signifier être un surdouée, un adulte précoce ou un individu à haut potentiel. Ce terme a été introduit, car les zèbres sont difficilement appréciables. L’emploi du terme zèbre insiste notamment sur la nature différente des surdoués qui fait leur particularité. Il s’agit également de leur personnalité atypique et leur façon unique de penser, d’être et d’agir. Comment savoir qu’on en est donc un ? Découvrez dans cet article les différentes méthodes que vous pouvez utiliser pour savoir si vous êtes un zèbre.

Passer les tests de dépistage Hauts Potentiels (HP) en ligne

Si vous voulez découvrir votre surdouance, vous avez plusieurs moyens dont l’un reste les tests HP. Ils consistent notamment à remplir un formulaire tout en répondant aux questions posées. Chose faite dans le but d’obtenir des réponses déterminantes sur votre capacité à être surdoué ou pas. 

A lire aussi : Puis-je changer de lunettes tous les ans ?

Ces tests sont de plusieurs types. Il y a notamment l’HPE, test de dépistage du haut potentiel émotionnel. En effet, le HPE est une forme de surdouance caractérisée par des aptitudes émotionnelles particulières. Ce test en détermine la probabilité par avis d’expert. 

Ensuite il y a l’HPI, Test de dépistage du Haut Potentiel Intellectuel (HPI). Le HPI est la forme de Haut Potentiel associée à un QI très élevé, plus précisément à une intelligence élevée. Il révèle en effet vos compétences remarquables en ce qui concerne votre QI. Ce test détermine si cette piste mérite d’être explorée ou non.

Lire également : C'est quoi CIAS ?

En continuant, il existe aussi le test de dépistage du syndrome d’Asperger. Ce syndrome, appelé par certains autistes de haut niveau, est un fonctionnement atypique proche du Haut Potentiel Intellectuel.

Pour finir, il y a aussi le test de dépistage de la précocité intellectuelle. Ce test, quant à lui, s’adresse aux parents d’un enfant ou un adolescent qui présente certaines caractéristiques de surdouance. Il permet de déterminer s’il est nécessaire de lui faire passer un test.

Consulter directement un psychologue spécialiste du domaine.

Si vous avez des doutes, il vous est conseillé de consulter directement un psychologue. Il saura davantage par son expertise vous orienter. Ce dernier vous proposera sans doute de passer le test WAIS (Échelle de l’Intelligence de Wechsler). Il s’agit d’un bilan psychométrique, régulièrement actualisé en fonction des dernières découvertes scientifiques, qui comprend plusieurs questions posées oralement. C’est un moyen beaucoup plus précis et il vaut mieux ne pas chercher à connaître les questions à l’avance. Le test en sera d’autant plus efficace. 

Faire recours à la méthode de l’identification.

Elle est celle la moins sûre et la moins précise, mais elle peut marcher et vous faire avancer dans la précision de vos doutes. En effet, elle consiste à observer de fond en comble ses propres agissements. Il s’agit d’une étude personnalisée et bien sûr personnelle. Vous devriez donc vous faire faire des tests basés sur des exercices de logique, de rapidité, de mémoire ou même de culture générale. Bien entendu, il ne faut pas leur accorder plus d’importance qu’ils n’en ont réellement. Vous saurez alors confirmer d’énormes doutes sur le type d’intelligence que vous avez, mais sans profondes études par un expert pour vous donner confirmation.