Exercices meralgie paresthésique soulager la douleur

Exercices méralgie paresthésique : soulager la douleur

Également appelée syndrome de Bernhardt-Roth, la paresthésie Meralgia Paresthetic est une affection neurologique. Elle a tendance à causer des brûlures, des douleurs, des picotements ou encore des engourdissements au niveau de la partie extérieure de la cuisse.

Il ne s’agit généralement pas d’un phénomène grave et d’ailleurs, il est possible d’y remédier soi-même. Il peut être causé par la compression du nerf cutané fémoral latéral ou d’une lésion de celui-ci. Parmi les moyens de traitement, on distingue des exercices spécifiques.

A lire en complément : Quel est le salaire d'un chauffeur über ?

Méralgie paresthésique : causes et symptômes

La méralgie paresthésique peut avoir plusieurs causes : le surpoids, l’obésité, la grossesse, les spasmes musculaires, l’hématome du psoas, l’anomalie métabolique, le port de vêtements serrés, etc. Un traumatisme sportif, une fracture du col du fémur ou les complications de maladies infectieuses peuvent aussi être à l’origine de ce trouble.

En gros, les causes de la méralgie paresthésique sont nombreuses et variées. Les facteurs les plus courants sont le diabète, le port de vêtements serrés et l’obésité.

A lire également : Quel spécialiste pour détecter l'autisme ?

Le symptôme principal est la sensation vive et douloureuse au niveau de la région située à la face latérale et antérieure de la cuisse. Cette douleur peut s’accompagner de différents autres symptômes sur la partie latérale de cette dernière. Ce sont notamment les picotements, les fourmillement, l’engourdissement, les brûlures, une réduction de la sensibilité, une sensation de peau cartonnée…

Par ailleurs, les sensations peuvent s’amplifier en cas d’une position statique debout ou assise, pendant la marche. Cela peut aussi se produire lors de l’extension ou de l’adduction de la hanche. A noter que les symptômes ne sont pas liés aux mouvements du membre atteint étant donné que le nerf cutané latéral est sensitif. Toutefois, ils peuvent s’aggraver en cas de frottements répétés avec des vêtements serrés par exemple.

Méralgie paresthésique : les traitements

Il existe des exercices parfaits pour réduire la tension des muscles du bas du dos. Ceux-ci permettent par la même occasion d’optimiser la force et la souplesse afin de soulager les douleurs de la méralgie paresthésique.

Vache-chat

C’est un exercice qui favorise la mobilité au niveau de l’ensemble de la colonne vertébrale. Il encourage également le mouvement du nerf cutané fémoral latéral à travers la zone de l’aine. Les muscles qui sont sollicités sont les abdominaux, les extenseurs lombaires et les stabilisateurs rachidiens.

Exercices meralgie paresthésique

Commencez par une position à quatre pattes en mettant vos mains en dessous de vos épaules et vos genoux en dessous des hanches, à 90 degrés. Ensuite, le dos doit être cambré lentement et le ventre doit s’affaisser. Levez votre poitrine et vos yeux vers le haut en direction du plafond.  Il faudra garder cette position pendant 15 à 30 secondes.

Reprenez la position de départ avec douceur. Repliez votre bassin et cambrez votre dos de l’autre côté. En même temps, détendez-vous et laissez votre tête tomber. Gardez cette position pendant 15 à 30 secondes. Répétez cette opération 3 à 5 fois.

Fentes

Les fentes sont des exercices qui permettent de renforcer les jambes et d’optimiser votre stabilité et votre équilibre. De même, ils vous permettent d’étirer les muscles de la hanche qui sont tendus et de réduire ainsi la douleur. Ici, les muscles qui sont sollicités sont ceux de la cuisse, les muscles centraux, les fessiers, les ischio-jambiers et les quadriceps.

Pour commencer, adoptez une posture droite, debout, les mains à vos côtés. Effectuez un grand pas en avant et ensuite, il faudra fléchir les genoux lentement et descendre jusqu’à ce que le genou arrière touche le sol. Le pas doit être assez grand afin que le genou avant ne dépasse pas vos orteils.

Reprenez la position de départ et faites la même chose de l’autre côté. Répétez l’opération 10 à 15 fois au niveau de chaque côté et complétez 3 séries.

Les ponts

L’exercice des ponts permet l’étirement des fléchisseurs de la hanche. Il renforce également les muscles des jambes, du tronc, des fesses afin d’améliorer la fonction et d’apaiser la douleur. Les muscles travaillés sont notamment les extenseurs lombaires, les fessiers, les abdominaux, les stabilisateurs rachidiens et les ischio-jambiers.

Pour commencer, allongez-vous sur le dos avec les pieds à plat sur le sol et les genoux fléchis. Ensuite, soulevez lentement les chances du sol de sorte à ce que le corps soit en ligne droite. Pour ce faire, poussez les talons dans le sol et serrez vos fesses vers le haut. Gardez la même position pendant 15 à 30 secondes et reprenez la posture de départ. Répétez l’opération 10 à 15 fois pour 2 à 3 séries.

Les exercices d’étirement et de renforcement du bassin, du tronc et de la hanche jouent un rôle essentiel dans le cadre d’un plan de traitement complet. En effet, ils peuvent aider à soulager les symptômes et la douleur de la méralgie paresthésique. Il est néanmoins conseillé de toujours faire appel à un médecin avant de débuter un programme d’exercice. Grâce aux différents conseils donnés dans cet article, vous pourrez facilement soulager la douleur avec cet exercice.