Quelle est la signification des drapeaux de F1 ?

Les drapeaux du Grand Prix de F1 existent depuis la fondation du premier championnat en 1950. Depuis la saison 2010, ils ont été doublés par des panneaux LED à la fois sur le circuit et sur le volant du conducteur pendant qu’il traverse la zone touchée.

Drapeau à damier

C’ est le drapeau que chaque pilote souhaite voir en premier dans un Grand Prix, car cela signifie que le pilote a gagné.

A voir aussi : Jeune conducteur : quelle voiture choisir ?

Ne affrontez pas les mêmes drapeaux à carreaux que ceux utilisés lors des séances de qualification, ce qui signifie que cette fois le pilote a terminé sa session et qu’il n’est pas autorisé à faire un tour supplémentaire. D’autre part, si le pilote a déjà commencé son virage, il peut le terminer. C’est à ce stade que les meilleurs moments sont atteints, puisque le coureur a plus de chances de faire un tour « parfait » sur un circuittout ou partie absent de la voiture.

Le drapeau jaune

Ce drapeau signale au pilote un danger et une interdiction de dépassement. C’est le drapeau le plus utilisé dans un Grand Prix. Il en résulte une sortie de voiture ou un autre danger mineur. Un drapeau jaune peut également être accompagné d’une voiture de sécurité portant les lettres « SC ».

A lire également : Tout savoir sur la Peugeot 308 GT

Même une ombre comme le drapeau à carreaux, un double drapeau jaune signifie que vous devez ralentir et arrêter si nécessaire. Il traduit une voiture à travers le circuit, un nombre dangereux de débris sur la piste, etc.

Drapeau Vert

Ce drapeau est le deuxième drapeau le plus utilisé car il indique la fin d’une zone de danger marquée d’un double drapeau jaune.

Drapeau rouge

Ce drapeau indiquel’interruption de la course. Souvent à cause de trop d’accidents, trop de débris sur la piste, ou à cause du mauvais temps beaucoup. Ce drapeau peut être utilisé à la seule décision du directeur de course.

Le drapeau bleu

Si un pilote voit ce drapeau, il lui crie après son Grand Prix. En fait, un drapeau bleu est utilisé lorsqu’un pilote avec un tour d’avance est le point de dépasser un autre pilote. Il est également sorti du chevalet, pour dire au conducteur qu’une voiture est sur la piste. Important, si après trois zones de drapeau bleu, un coureur ne laisse pas passer le coureur derrière lui, il sera pénalisé. Bien que peu de pilotes y prêtent attention à la sortie, si un pilote voit cette couleur sur son volant, cela signifie qu’une fusée arrive !

Drapeau rayé rouge et jaune

Drapeau si un pilote a fait des boulettes àet a cassé son carter d’huile sur la piste. En d’autres termes, si la piste subit un changement d’adhérence à certains points. C’est souvent à cause du pétrole ou de l’eau dans des conditions météorologiques très défavorables, bien que pour ces deux éléments la limite soit fixée par l’utilisation d’un drapeau rouge en cas de danger excessif.

Le drapeau avec un cercle rouge et un fond noir

Ce drapeau est utilisé uniquement par les équipes. Il est toujours couplé à la marque avec un numéro de pilote. Il met en garde contre un dangereux problème mécanique sur le véhicule du conducteur affecté. Si ce drapeau est utilisé, cela signifie qu’il doit retourner à son stand.

Le drapeau noir

Tout comme le drapeau bleu, ce n’est pas un bon signe pour le pilote si le drapeau noir, couplé à son numéro, est envoyé. Parce que cette fois cela ne signifie pas que le pilote est lent, maisqui est disqualifié, généralement en raison d’un acte antisportif. Michael Schumacher avait reçu ce drapeau en 1994 au GP britannique.

Drapeau moitié noir, moitié blanc

C’ est le drapeau officiel des « mauvais garçons », ceux qui sont à la lisibilité. Refus de passage, conduite dangereuse, etc… tout ce qu’il est interdit de faire est souvent représenté par ce drapeau, qui sert de seul avertissement avant une disqualification !

Le drapeau blanc

****9Enfin, le dernier des 10 drapeaux indique qu’un véhicule lent est sur la piste. Il peut s’agir d’une ambulance, de tout type de véhicule de sécurité ou d’intervention, ou d’un conducteur entrant dans la cabine derrière le volant d’une voiture gravement endommagée et ouvertement endommagée.