Comment construire un tamis ?

Faire du compost vous-même est une façon intelligente de recycler les aliments et les déchets de jardinage. Les éléments qui composent un compost — branches, restes de salade, vieilles pommes… — ne se décomposent pas tous à la même vitesse. Avant d’utiliser le vôtre dans le jardin, retirez les plus grosses particules avec ce tamis maison.

Ce dont vous avez besoin pour faire votre tamis

  • Lattes en bois de longue longueur (section 2.4 x 4,4 cm)
  • 1 morceau de treillis métallique (1 x 1,50 m, maille de 19 mm)
  • 2 charnières (env. 3,2 x 10 cm)
  • 2 chaînes en acier galvanisé (65 cm de long, maillon de 3 mm)
  • 36 vis (Ø 4 x 40 mm)
  • 6 vis (Ø 3 x 25 mm)
  • 2 vis (Ø 5 x 80 mm)
  • 4 rondelles (Ø 20 mm, Ø intérieur 5,3 mm)
  • 8 clous (Ø 3.1 x 80 mm)
  • 20 agrafes (1,6 x 16 mm)

Un compost prêt à l’emploi a la texture d’un terreau : vous réintégrez dans le tas de compost les grands éléments séparés, ils continueront leur décomposition là.

A lire aussi : Où aller aux Canaries en mars ?

Lire aussi : Tutoriel pour faire un hôtel d’insectes avec les enfants

Étapes pour faire un tamis maison : partie 1

A lire aussi : Qui doit payer la baby shower ?

  1. Mesure ensuite vu vos lattes de bois pour obtenir 4 lattes de 1,46 m de long et 4 lattes de 96 cm de long pour réaliser les cadres, ainsi que 2 lattes de 1,50 m et 1 92 cm lattes pour former les pieds. Enlever les éclats des extrémités rugueuses en ponçant avec une lime à bois ou du papier de verre.
  2. Former 2 rectangles de 1,46 m x 96 cm chacun, en veillant à ce que les lattes les plus longues soient placées, pour l’un sous l’une des petites lattes, l’autre contre la section des mêmes petites lattes ; et inversement pour la deuxième petite latte. Vous obtiendrez 2 images d’environ 1 x 1,50 m.
  3. Assemblez vos 2 cadres. Obtenez de l’aide de cette étape, c’est plus facile. Fixez les lattes avec des clous à chaque angle. Poser les 2 cadres à plat sur le sol, de sorte que vous les empêcherez déformant.
  4. Placez le treillis métallique sur l’un des cadres. Couper avec la pince ce qui dépasse. N’oubliez pas de porter des gants lors de la manipulation du treillis métallique, vous éviterez les coupures.

Étapes pour faire un tamis maison : partie 2

  1. Fixez, avec les petites agrafes, le morceau de treillis métallique à plusieurs endroits sur le cadre. Pour être plus rapide, vous pouvez également utiliser une agrafeuse. La largeur de maille (19 x 19 cm) permet au compost d’être tamisé finement, gage d’un meilleur engrais équilibré en nutriments.
  2. Poser le deuxième cadre sur le cadre métallique, en les inversant, c’est-à-dire de sorte que les jonctions entre les lattes de l’un ne se chevauchent pas avec celles de l’autre.
  3. Visser les 2 cadres avec les vis de 4 x 40 mm tous les 20 cm environ, c’est-à-dire 18 vis sur les côtés longs et 8 vis sur les côtés courts. N’oubliez pas de savonner le pas de vis et de faire un pré-trou avec la torsion manuelle pour empêcher les lattes de se fendre.
  4. Fixez les 2 charnières avec les petites vis (3 x 25 mm) à l’extrémité des 2 lattes de 1,50 m, elles formeront les pieds de support de votre tamis lorsque vous l’utilisez.

Lire aussi : Tutoriel pour faire un nichoir facilement

Étapes pour faire un tamis maison : partie 3

  1. Placez les 2 lattes articulées sur les côtés longs du cadre métallique et fixez avec 3 vis (4 x 40 mm) par charnière. Vérifiez la direction d’ouverture des charnières bien.
  2. Améliorez la stabilité des 2 pieds de support en fixant une traverse à mi-hauteur. Pour ce faire, visser la tasse de 92 cm avec 2 vis (5 x 80 mm). Faire des trous dans chaque pièce à l’avance avec une petite perceuse.
  3. Connectez le cadre à son support avec une chaîne vissée de chaque côté (avec des rondelles et des vis 4 x 40 mm) sur les montants à 1 m du bas. De sa longueur dépendent l’angle d’ouverture et donc le inclinaison de votre tamis.