Santé

Les effets secondaires à connaître lorsque vous arrêtez de fumer

Les effets secondaires à connaître lorsque vous arrêtez de fumer

Vous avez décidé d’arrêter de fumer ? C’est un grand pas. Vous devez cependant savoir que le sevrage tabagique s’accompagne d’un certain nombre d’effets secondaires physiques et mentales. Quels sont alors les risques que vous devez connaître quand vous arrêtez de fumer ? Quelles sont les solutions pour gérer ces risques et ne pas rechuter ?

La toux et les symptômes de rhume

Des épisodes de toux sont fréquents quand on arrête de fumer. Vous ne devez pas vous en inquiéter. C’est le signe que vos poumons font le grand ménage et éliminent toutes les traces de nicotine et de fumée dans les voies respiratoires.

A découvrir également : Quel CBD pour les migraines ?

La nicotine a un effet anesthésique sur le nerf de la toux. Il fait donc perdre la capacité de tousser par réflexe. Quand le corps ne reçoit plus de nicotine, le système revient à la normale et les poumons doivent s’y adapter.

Les symptômes de toux et de rhume disparaissent au bout de quelques jours. Vous pouvez faire de l’activité physique et boire beaucoup d’eau pour aider à l’adaptation. Vous avez aussi la possibilité d’acheter des cigarettes électroniques Blu pour faciliter votre sevrage tabagique.

A lire en complément : L’acupuncture, une technique à multiples thérapies

La prise de poids

Les fumeurs sont moins intéressés à manger parce que le tabagisme affecte l’appétit en réduisant l’odorat et le goût. Après le sevrage, ces sens reviennent et le fumeur devient un peu gourmand.

Par ailleurs, le tabagisme peut également constituer un coupe-faim et stimuler le métabolisme de façon artificielle. Le fumeur se retrouve alors en dessous de son poids normal.

Pour maintenir un poids santé durant l’arrêt tabagique, il faut manger une variété d’aliments de qualité et boire de l’eau régulièrement. Il peut également être bénéfique de faire beaucoup de mouvements.

Les effets secondaires à connaître lorsque vous arrêtez de fumer

L’irritabilité et les sautes d’humeur

Quand vous arrêtez de fumer, le cerveau ne reçoit plus sa dose quotidienne de nicotine. Il envoie alors divers signaux et vous fait vivre une variété d’émotions : tristesse, impatience, colère… Vous vous retrouvez dépourvu face à ces sensations que la cigarette vous permettait de gérer.

Pendant la période de sevrage, demandez à vos proches d’être patients. Mentionnez que votre comportement irritable est dû au manque de nicotine. Prévoyez des séances de méditation pour vous retrouver avec vous-même et réfléchir à votre situation.

Quelques stratégies pour faire face aux effets secondaires du sevrage tabagique

Les effets secondaires du sevrage tabagique sont éprouvants et peuvent vous faire rechuter rapidement. Pour les surmonter, vous devez garder à l’esprit qu’ils sont passagers et que votre corps a besoin de temps pour s’adapter aux nouvelles situations.

Offrez-vous un soutien social. Parlez de vos défis à votre famille, à vos amis ou à un groupe de parole. Cet appui peut vous aider à surmonter les moments difficiles et à éviter de rechuter.

Par ailleurs, vous pouvez employer des substituts de nicotine comme moyen de transition vers l’arrêt définitif du tabagisme. Les patchs anti-tabac et les chewing-gums à la nicotine peuvent donc être utilisés. Il en est de même pour les cigarettes électroniques qui constituent une solution efficace.

Les substituts de nicotine ne sont pas des solutions sur le long terme. Ils peuvent juste servir de déplacement d’addiction. Il ne faut donc pas les envisager pour une longue période. Faites-vous accompagner par un professionnel pendant votre période de transition pour ne pas tomber dans une nouvelle addiction.