Automobile

Quelle puissance fiscale pour un jeune conducteur ?

Désirez-vous connaitre la puissance fiscale autorisée pour votre jeune garçon ? Si oui, vous êtes à la bonne adresse. La connaissance de la puissance fiscale pour jeune conducteur est importante à bien des égards. Découvrez dans cet article un peu plus à son propos.

Qu’est-ce que la puissance fiscale ?

La puissance fiscale, aussi connue sous le nom de puissance administrative, se calcule sur la base de l’unité des chevaux fiscaux. Elle permet de connaitre le prix du certificat d’immatriculation et se présente comme la base pour les assureurs auto dans leur calcul du prix de la prime d’assurance. Il faut noter que plus la puissance est forte, plus la prime d’assurance grimpe.

Lire également : Quelle voiture pour 8 personnes ?

Toutefois, il ne faut pas faire de confusion entre la puissance réelle (caractéristique du moteur) et la puissance administrative (indicateur fiscal). La puissance administrative des véhicules est déterminée en fonction du taux d’émission de dioxyde de carbone, de même que selon la puissance maximale du moteur en kilowatts.

Comment déterminer si une voiture est puissante d’un point de vue fiscal ?

Il n’existe pas de normes prédéfinies pour dire qu’à compter d’un certain nombre de chevaux, le montant d’une assurance auto augmente. Tout dépend des règles des compagnies d’assurance et de leur politique tarifaire. Toutefois, une augmentation est remarquée de manière générale au-delà de 90 chevaux en ce qui concerne les jeunes conducteurs. À compter de 130 chevaux, la différence de prix devient indéniable puisque les voitures de ce type sont considérées comme puissantes en général.

A lire également : Quelle est l’assurance auto la moins chère ?

Les compagnies d’assurance estiment qu’un jeune conducteur qui roule un véhicule puissant court plus de plus de risques d’occasionner ou d’être victime d’un accident avec de grands dommages. C’est pourquoi le jeune conducteur doit montrer durant quelques années qu’il peut conduire une voiture sans sinistre avant de disposer d’un véhicule à forte puissance fiscale.

Bon à savoir : il faut remarquer qu’en général, un véhicule puissant est plus cher en assurance qu’une voiture à faible puissance fiscale, quel que soit l’âge du conducteur.

Quel est le prix d’une assurance auto pour un jeune conducteur avec un puissant véhicule ?

Pour déterminer le prix d’une assurance auto pour une jeune conducteur, il faut considérer les chevaux fiscaux et le profil du conducteur.

Les cheveux fiscaux et la garantie auto : que retenir ?

En général, les compagnies d’assurance tentent de dissuader les jeunes conducteurs de porter leur choix sur des véhicules puissants à assurer. Pour cela, elles fixent des montants exorbitants en ce qui concerne leur prime d’assurance. Par ailleurs, lorsque les jeunes conducteurs ont déjà une surprime à payer en raison de leur statut de novice, porter leur choix sur un véhicule à forte puissance fiscale peut se révéler très pesant.

On ne peut fixer un prix pour l’assurance auto d’un jeune conducteur puisque cela dépend des facteurs comme la puissance de la voiture, sa marque et surtout le profil du jeune. Cependant, il faut remarquer que le prix d’assurance auto jeune conducteur en ce qui concerne une voiture citadine est, la plupart du temps, 4× moins coûteux que celui d’un jeune conducteur pour une voiture puissante.

Le profil du jeune conducteur

Les jeunes conducteurs ne sont pas à égalité en ce qui concerne le prix d’une assurance auto en raison de nombreux facteurs qui agissent sur le prix du contrat :

  • L’âge du jeune conducteur : un jeune conducteur de 18 ans sera moins avantagé qu’un novice de 24 ans ;
  • Avoir réalisé de conduite accompagnée: les assureurs proposent en général des prix moins chers à ces profils qu’à ceux qui ont eu leur permis sans accompagnement ;
  • Les bonus accumulés : certains jeunes gagnent des bonus en tant que conducteur secondaire en s’assurant sur la voiture de leur parent. Mais il faut noter que ce point ne concerne que les conducteurs qui roulent de manière occasionnelle, le temps de disposer de leur voiture.

In fine, il faut noter que, tout comme il n’y a pas de règle pour déterminer la puissance fiscale limite d’une voiture pour un jeune conducteur, de même, il n’existe pas de limites en ce qui concerne les cheveux fiscaux. Tout dépendra de la politique tarifaire de la compagnie d’assurance choisie.