Finance

Les critères à prendre en compte avant de souscrire un crédit pour vos travaux

Un projet de rénovation ou de construction, mais que vous ne disposez pas de la requise pour le réaliser ? Sachez qu’il existe différentes solutions de financement de vos travaux, selon votre situation et votre projet. La plus courante étant le prêt travaux qui est un crédit à la consommation. Voici quelques points importants à prendre en compte avant d’en souscrire !

Quel crédit travaux allez-vous souscrire ?

Avant de souscrire un crédit pour la réalisation de vos travaux, il est important d’en connaître les variantes. Ce type de prêt se distingue en deux catégories bien distinctes : le prêt classique et le prêt aidé. Pour rester dans le crédit à la consommation, votre demande de prêt ne doit pas excéder 75 000 euros. Si le montant de vos travaux dépasse cette somme, tournez-vous plutôt vers un prêt travaux immobilier. En termes de prêt travaux classique, trois alternatives  s’offrent à vous :

A découvrir également : Quel lot pour 1 € le pips ?

  • le prêt personnel, où la somme débloquée peut être utilisée comme bon vous semble. La réalisation de vos travaux n’est pas liée à l’obtention de l’emprunt ;
  • le crédit affecté travaux, où le crédit est attaché à la réalisation du projet ;
  • les aides de l’Agence Nationale de l’Habitat pour les ménages modestes.

Vous pouvez également opter pour des prêts aidés comme :

  • le prêt PAS qui est destiné à la réalisation de travaux visant à rendre votre logement moins énergivore ;
  • le prêt conventionné pour la rénovation énergétique, qui doit être utilisé pour l’amélioration énergétique de votre logement ;
  • le prêt épargne logement.

A découvrir également : Comment bien intégrer une solution de paiement digital dans votre entreprise ?

Quelles sont les conditions d’obtention d’un crédit travaux ?

Dans le cas d’un prêt travaux affecté, la banque exige toujours des justificatifs. En effet, la somme demandée doit correspondre au montant sur la facture des travaux à réaliser. Généralement, vous devez présenter un devis. Ainsi, vous ne pouvez pas utiliser la somme affectée pour le financement d’autres projets comme l’achat d’un véhicule ou des vacances. Une autre condition est que vous êtes propriétaire du bien à rénover. Dans cette optique, la banque peut vous demander une attestation d’assurance couvrant les travaux.

Simple rénovation ou rénovation pour l’amélioration de votre consommation énergétique ?

Si vos travaux de rénovation concernent exclusivement l’amélioration de votre consommation énergétique, il serait plus judicieux de vous tourner vers un prêt vert ou un prêt énergie. En effet, ces contrats arborent des taux plus intéressants. D’ailleurs, les taux appliqués sont plus bas par rapport aux taux d’un prêt pour une rénovation globale. En outre, vous pourrez facilement obtenir des primes attribuées à la rénovation énergétique, selon les conditions de votre localité. Pour vous donner une idée, voici quelques exemples de projet préconisés pour le prêt vert :

  • installation de panneaux photovoltaïques ;
  • remplacement de chaudière ;
  • achat d’un lave-linge moins énergivore ;
  • rénovation de l’isolation ;
  • achat d’accessoires simplifiant le contrôle de consommation ;
  • installation de double-vitrage ;

Bon à savoir : Ces travaux peuvent être réalisés en même temps ou de manière indépendante. Avant de vous fixer sur un crédit travaux ou un crédit énergie, n’hésitez pas à faire un audit de votre maison. Les professionnels qui le réaliseront vous indiqueront sur les améliorations à effectuer ainsi que le montant à prévoir.